cache_2454599207

Mr.Oizo – Ham

Notre bel Oizo nous gâte avec la sortie de son cinquième album, The Church. On y retrouve encore et toujours les samples endiablés, crades et torturés qui caractérisent son univers musical. L’album contient une série de 10 tracks qui suintent la folie douce et l’extravagance, sans départir de cette patte loufoque qui fait toute la réputation de Quentin Dupieux.

Globalement, l’album est une avalanche de basses corrosives dont la profondeur quasi-tribale est rehaussée par des samples surprenants, tantôt stridents à souhait comme dans The Church, ou feutrés et funk comme dans iSoap. Les rythmes claquent, les cheveux se dressent et on imagine à peine l’ambiance en live: une chose est sûre, Oizo est resté le même, et ça se sent! C’est le premier album qu’il sort sur un label étranger: parti de chez Ed Banger pour s’installer à L.A. chez Brainfeeder, le label de Flying Lotus.